Blog

Interview avec Wim Lamers, fondateur d’Arcos & Lamers Asociados, cabinet d’avocats en Espagne

HOLLANDAIS EN ESPAGNE, ESPAGNOL EN HOLLANDE

Traditionnellement, les Hollandais ont tenté leur chance à l’étranger. Notre pays est devenu grand avec ce fait et, à la fois, il a diminué : aventuriers qui ont voyagé à travers les mers du monde, à la recherche du commerce et d’autres activités. Même de nos jours, nos compatriotes sont encore des entrepreneurs dans le monde entier. Nous trouvons un exemple à Marbella, situé sur l’ensoleillée Costa del Sol en Espagne. Dans cette ville, vous trouverez toute sorte de secteurs : de la restauration à des sports nautiques et des sociétés immobilières à des entreprises liées à la santé. Aussi dans le domaine des questions économiques et juridico-fiscales. Un exemple illustratif est Wim Lamers, co-fondateur et copropriétaire d’Arcos & Lamers Asociados.

Domaine économique, fiscal et juridique

Très proche de la Vieille Ville de Marbella, se trouve le bureau d’Arcos & Lamers Asociados. Ce cabinet d’avocats a été inauguré en 2004 par le compatriote Wim Lamers et son partenaire professionnel María Teresa Arcos Morales, de nationalité espagnole. Tous les deux unis constituent les piliers de l’Entreprise : il en matière fiscale et économique, elle dans le domaine juridique. Arcos & Lamers Asociados est une entreprise formée par une équipe multidisciplinaire de professionnels de la Costa del Sol, qui comprend des avocats, des économistes, des comptables et conseillers fiscaux à Marbella. À l’heure actuelle, l’Entreprise dispose de 9 collaborateurs : quatre avocats, trois comptables et les autres, spécialistes dans le domaine de l’économie, de l’immobilier et de l’administration des entreprises. « L’Entreprise dispose d’un large éventail d’expertise apporté par des économistes, des avocats, des conseillers fiscaux et des conseillers d’entreprises », raconte Wim Lamers. Depuis une perspective qualifiée, professionnelle et personnalisée, nous conseillons et nous appuyons nos clients dans leurs affaires juridiques et fiscales. C’est là où réside la différence avec nos concurrents, qui travaillent principalement d’une forme unidimensionnelle. Nos mots clés sont : confidentialité, intégrité, fiabilité et clarté dans la réponse et indépendance.

Un climat excellent

Le réussi Wim Lamers, un entrepreneur Hollandais avec beaucoup de succès en Espagne, s’est installé dans ces terres exposées au soleil en étant encore un adolescent de douze ans qui est venu avec ses parents en 1984. « Ils possédaient un petit hôtel à Nimègue et seulement une maison de vacances à Marbella, »  raconte Lamers « Je venais fréquemment ici à Marbella quand mes parents ont décidé de vendre son entreprise et ils se sont installés en Espagne en tant que «  des retraités » pour jouir du reste de leurs vies. Et ici cela est possible. Au début du printemps, par exemple, tu peux aussi bien aller faire du ski dans les montagnes de Sierra Nevada qu’être sur la plage en prenant du soleil l’après-midi. Le climat est excellent. »

Les deux sœurs de Wim sont restées en Hollande, alors qu’il s’est inscrit dans une école internationale. Au début, il a eu quelques difficultés à s’habituer, même s’il était venu en Espagne plusieurs fois, mais après trois mois de cours intensifs d’espagnol, il se débrouillait assez bien. Dans l’école internationale, la langue espagnole était la langue de base. Les jours de collège étaient longs, depuis neuf heures du matin jusqu’à cinq heures et demie de l’après-midi. Passée cette étape, Wim Lamers a suivi une carrière universitaire qui a duré cinq ans. Il a obtenu le titre de licencié en Économie par l’Université de Malaga à l’âge de vingt-cinq ans.

 

 Voir les choses avec perspective

Lamers continue de nous raconter : « Une fois les études terminés, j’ai essayé d’obtenir un emploi en Espagne. J’étais un Hollandais maîtrisant plusieurs langues: le hollandais, l’anglais, l’allemand et maintenant la langue espagnole. En général, les Espagnols parlent uniquement anglais en plus de leur langue maternelle. Je me suis rendu compte que j’avais quelque avantage sur ce champ. J’ai aussi observé qu’en Espagne ils ont du mal à voir les choses avec une plus grande perspective, au contraire qu’en Hollande. Ici en Espagne, l’expérience est un élément important et je n’en disposais pas. Par conséquent, j’ai accepté mon premier emploi pour acquérir de l’expérience. J’ai été directeur d’une entreprise qui vendait des chariots de golf. Cela a seulement duré trois mois, puisque rapidement ils m’ont offert un meilleur emploi dans une entreprise d’avocats moyenne. Je n’ai pas eu besoin de beaucoup de temps pour me décider, puisque cet environnement était plus en accord avec ma formation universitaire. J’y ai acquis beaucoup d’expérience et j’ai consolidé beaucoup de contacts. Et le plus important, cela a été le moment dans lequel j’ai connu María Teresa Arcos. J’avais une bonne collaboration avec elle et à un moment donné, nous avons décidé de constituer Arcos & Lamers Asociados. Ce train de la Vie passa devant moi cela fait déjà plus de 11 ans et je n’ai pas douté de le prendre. Nous avons développé un grand réseau sur le champ juridique et fiscal. Depuis le début, nous avons travaillé avec un grand succès. Seulement un mois après, nous avons pu engager une secrétaire et bientôt notre entreprise a crû jusqu’à réussir à être une entreprise avec neuf employés.

Un poisson subtropical

Wim Lamers dit se sentir comme un poisson subtropical dans les eaux chaudes de la Mer Méditerranée, il ajoute : Nous appartenons aux Associations Professionnelles d’Avocats et aux Associations Professionnelles correspondantes aux Économistes. Nous travaillons d’une forme intensive avec des Services de Conseil Fiscal, avec qui nous avons établi un réseau de contacts, en nous renforçant ainsi les uns aux autres. De plus, nous sommes membres du Marbella Dutch Business Club et du British Chamber of Commerce, parmi d’autres.

Trouver et fidéliser

Entreprendre continue d’être entreprendre, où que vous soyez, mais en Espagne les choses fonctionnent différemment par rapport à la Hollande. Ici, le marché est petit, de sorte que nous sommes tenus de rendre un excellent service. Si notre qualité diminue, cela est perçu immédiatement dans le rendement. En tant qu’entrepreneurs, notre travail est d’être créatifs. Nous trouvons et nous fidélisons nos clients en gardant avec eux des excellentes relations, en organisant des séminaires et des conférences pour différentes entreprises et à la portée d’autres entrepreneurs possédant leurs racines en Angleterre, en Irlande, en Hollande, en Belgique, en France et aux pays scandinaves. Nous travaillons beaucoup pour des Hollandais et des Belges ayant ou cherchant une maison ici en Espagne ou ayant ou désirant commencer des affaires en Espagne. Nous les conseillons dans des sujets économiques, fiscaux, juridiques et de travail. Arcos & Lamers Asociados se spécialise aussi dans la comptabilité de holdings ou de sociétés de commerce espagnoles sous toute forme juridique.

Planifier seulement en semaines

Un Hollandais en Espagne, un Espagnol en Hollande. C’est comme cela que Wim Lamers se sent. Il nous raconte : Bien sûr, je poursuis à de grandes lignes ce qui se passe en Hollande en regardant la télé et en lisant des journaux hollandais, ainsi qu’à travers des conversations avec mes compatriotes et avec ma famille en Hollande. Mais, en ce moment, je n’ai pas de plans de retour d’une forme permanente en Hollande. Quand je reviens, il dit, d’une visite en Hollande, je tombe amoureux à nouveau de cette qualité de vie si spéciale ici en Espagne. C’est un plaisir savoir que je n’ai jamais besoin de consulter les prévisions météorologiques, que la culture de ce peuple me semble attractive et que son idiosyncrasie me plaît. Bien qu’il avoue, j’ai dû m’habituer au fait qu’un Espagnol, par exemple, planifie beaucoup moins qu’un Hollandais. Ici, tu n’obtiens un rendez-vous que 2 ou 3 semaines à l’avance, jamais quelques mois à l’avance, cela serait impensable. Par ailleurs, en ce qui concerne les relations sociales, les Espagnols sont plus affectueux, quand un homme et une femme se saluent, ils se donnent des baisers sur la joue, quelque chose de très commun en Espagne.

Wim Lamers dit ainsi ne pas se sentir nostalgique de son pays, bien qu’il avoue manquer la gastronomie belge et hollandaise de temps en temps. Un délicieux hareng frais est difficile à trouver ici. Mais il nous raconte qu’il va en Belgique ou en Hollande chaque deux mois et il y remplit ces désirs à ras bord.

  • Wim Lamers
  • Comptable en Espagne, Comptable á Marbella, Avocats à Marbella, Avocat Inmobilier á Marbella,

Share this story

Categories